Conducteur de grue à tour (H/F)

Fiche métier de conducteur de grue à tour (h/f)

Conducteur de grue à tour (H/F)

Bâtiment et Travaux Publics

Technicien indispensable et hautement qualifié dans la conduite et la manœuvre des engins de levage en hauteur, le conducteur de grue à tour (H/F) est isolé dans une cabine placée à des hauteurs impressionnantes : plus de 30 mètres du sol, parfois ! Responsable de sa machine et de son entretien, il garantit en partie la sécurité d’un chantier et des équipes, déplace des matériaux et des matériels, manipule des charges très lourdes qu’il répartit sur le chantier et distribue les éléments. Il peut lui être demandé d’effectuer de nombreuses opérations techniques et opérationnelles. Le conducteur de grue à tour évolue dans le respect des règles strictes de sécurité et peut être amené à travailler de nuit et à se déplacer.

Niveau d'étude

Avant BAC

Salaire moyen
Spécialiste du maniement d’un outil complexe, le conducteur de grue à tour (H/F) est relativement bien payé. Le salaire d’un débutant varie entre 2000€ et 2200€ bruts par mois. Un conducteur de grue à tour confirmé peut gagner entre 2700€ et 2800€ par mois (hors primes). (source : cidj.com)
Formation
  • Titre Professionnel (TP) Conducteur (H/F) de grues à tour
  • Initiation CACES® Grues à tour R377m
  • Perfectionnement CACES® Grues à tour R377m
Insertion professionnelle

Le grutier peut travailler sur des portiques ou des grues spécialisées en direction des sites portuaires ou dans des entreprises de transport et de manutention. Il peut lui être confié des responsabilités de chef d’équipe. Il peut devenir « Monteur de grue » et avoir à superviser les opérations de montage du matériel.

Demande de renseignements

Qu'est ce que le métier Conducteur de grue à tour (H/F) ?

Placé et isolé dans une cabine pouvant être située à plus de 30 mètres du sol, le conducteur de grue à tour (H/F) est un technicien indispensable très qualifié dans la conduite et la manœuvre des engins de levage en hauteur. Il fait partie d’une équipe et communique avec ses élingueurs par radio ou avec des gestes conventionnels si la distance n’est pas trop importante. Le conducteur de grue à tour est un acteur indispensable d’un chantier et en assure en partie la sécurité. Placé dans sa cabine à des hauteurs impressionnantes, il est perçu comme l’acrobate des travaux publics. Ses horaires étant variables en fonction des chantiers, il peut être amené à travailler de nuit et à se déplacer. À noter que le métier n’est pas sans risques. Compte tenu de la dangerosité du métier, les consignes de sécurité auxquelles le conducteur de grue à tour répond sont très strictes. Chaque jour, il doit suivre le programme de travail et les consignes de son chef de chantier, s’adapter à l’activité des équipes et peut même être parfois amené à anticiper les ordres de son supérieur hiérarchique pour améliorer le rendement. Les principaux employeurs de grutiers sont les entreprises du BTP (Bâtiment et Travaux Publics), les positionnant sur des chantiers de grande taille. 

Ses principales activités et missions

Placé sous la responsabilité du chef de chantier, le conducteur de grue à tour (H/F) travaille généralement dans une cabine située très en hauteur, par tous les temps, sauf par temps de grand vent (à plus de 70km/h). Sa mission est de déplacer des matériaux ou des matériels (parpaings, échafaudages, autres outils ou machines de chantier, éléments de béton armé, murs préfabriqués, etc.) avec une grue à tour pourvue d’une cabine. Il manipule des charges lourdes qu’il répartit sur le chantier, et distribue les éléments. Il peut être amené à procéder au montage et au démontage de la grue, à vérifier les systèmes de sécurité avant de la faire fonctionner, à définir le tracé de la voie indispensable lors de son éventuel déplacement et à assurer sa mise en route. Sa connaissance des graphiques de charge doit lui permettre de vérifier que le poids du chargement ne dépasse pas les limites précises. Doté d’une excellente vue, de beaucoup de sang-froid, le conducteur de grue à tour n’est pas sujet au vertige. Néanmoins, s’il ne possède pas de visibilité, il peut effectuer ses tâches en se fiant aux consignes des signaleurs. Il est par ailleurs responsable de l’entretien courant de sa machine (graissage, vérification des freins, entretien des câbles) et doit garantir le bon fonctionnement de celle-ci pour assurer la sécurité des équipes. Ainsi, il doit également détecter les pannes et assurer lui-même les réparations simples. Son activité se déroule principalement en milieu BTP, industriel, sur des sites portuaires, des chantiers navals, ou sur des constructions résidentielles ou des travaux de génie civil (ponts, viaducs, barrages, etc.). 

Ses compétences et qualités

  • Aptitude au travail en hauteur 
  • Respect des consignes de sécurité 
  • Autonomie 
  • Flexibilité, précision et rapidité 
  • Gestion des risques 
  • Mobilité 
  • Connaissances en guidage et élingage
Demande de renseignements